close

Auberge du Cheval Blanc

 

Rénové en 2008, cet hôtel charmant dans le village de Jossigny, vous offre un séjour dans une ambiance campagnarde typique. L'Auberge, un ancien relais postier du 18ème siècle, vous propose toutes les facilités dont vous avez besoin aujourd'hui. Pendant des décennies de nombreux hommes d'affaires et voyageurs se rassemblaient ici afin d'échanger leurs secrets et bons plans avant d'entrer dans la ville de Paris.


DISPONIBILITÉ

  • info

 

 

Les arrangements suivants sont disponible pour 0 adult et aucun enfant, A partir de 03-07-2017 jusqu´à 05-07-2017:

EMPLACEMENT

SERVICES

  • parking (gratuit)
  • wifi (gratuit)
  • bar
  • restaurant

RESTAURATION

Dans le restaurant gastronomique de l'hôtel nous vous servons une cuisine traditionnelle. Ici les meilleurs produits du terroir sont préparés avec soin et vous choisissez parmi des fromages de qualité supérieure. Tout cela accompagné d'un bon verre de vin.

En entrant dans la brasserie Etna on se croirait en Italie. Le chef italien prépare des mets italiens délicieux

SHOPPING ET DÉTENTE

Vous pouvez faire du shopping au centre commercial immense Val d'Europe.

Les alentours de l'hôtel se prêtent parfaitement pour une promenade romantique dans la nature.

Une idée sortie: Visitez le château de Guermantes.

AVIS DES UTILSATEURS

  • Appreciation moyenne: 2
  • Impression génerale: 1
  • Accessibilité: 4
  • Confort: 2
  • Personnel et services: 1
  • Rapport qualité - prix: 1
  • Propreté: 3
  • NicolasG
    Par ce message, mon amie et moi souhaitons témoigner de l'expérience très désagréable (c'est le moins que l'on puisse dire) que nous avons vécue samedi dernier au restaurant de l'Auberge du Cheval Blanc. J'avais préalablement appelé le restaurant pour leur demander de me réserver la table la plus romantique possible, pour un dîner romantique que j'avais signalé comme étant très important pour mon couple. Et bien pas de chance, nous avons été placés près de l'entrée de l'établissement, à l'emplacement où il y avait le plus de passage... Impensable, lorsque l'on sait que le restaurant était à moitié vide et que d'autres emplacements bien plus adaptés étaient libres. Mais petit retour en arrière, en arrivant au restaurant, un serveur nous a fait asseoir sur une banquette située près de la porte d'entrée, nous demandant si nous voulions un apéritif. Sur le ton de la plaisanterie, j'ai demandé si cet apéritif était offert par la maison. Le serveur a eu une réaction d'agacement, et nous a immédiatement invités à nous lever et à rejoindre notre table. J'imagine que le fait de faire asseoir les clients sur cette banquette à l'entrée n'est là que pour pousser à la consommation... Un accueil "mercantile", donc, assez désagréable, source de stress, et du plus mauvais effet. En établissant nos menus, une fois à notre table, nous étions intéressés pas une entrée à base de ravioles d'escargots. Nous avons demandé à la serveuse combien d'escargots étaient servis. Six ? Douze ? Sa seule réponse, sur le ton de l'agacement, elle aussi, fut : « J'en sais rien moi, mais c'est copieux ». Au final, nous dénombrerons en tout et pour tout que 6 petits escargots... Nos menus étant choisis, nous avons grignoté nos amuse-bouches. Mais une fois les en-cas terminés, nous avons attendu... 30 minutes avant que nos entrées ne nous soient apportées ! Le restaurant, pourtant, était quasi désert. Avant de pouvoir entamer les entrées, nous avons dû réclamer notre bouteille de vin (26 euros la bouteille, pourtant la moins chère de la carte !) et attendre un bon bout de temps pour qu'elle nous soit enfin apportée. Nous avions été oubliés, et nos plats refroidissaient... Et maintenant, accrochez-vous bien, une fois notre entrée terminée, nous avons dû attendre... 50 minutes avant que le plat principal nous soit servi ! Un record ! Agacés par la situation, nous avons fait part de notre mécontentement à la serveuse, qui a eu une réaction totalement scandaleuse. Devant nos remarques, elle a insisté sur le fait que ce genre de chose arrivait dans tous les restaurants, qu'il ne fallait pas nous plaindre, que cela arrivait partout, qu'elle faisait ce métier depuis 10 ans, et qu'il fallait que l'on revienne (!) un autre jour pour vérifier que leur service n'était pas celui que nous croyions. Cette serveuse, plutôt que de reconnaître l'évidence, a précisé que cette histoire était tombée sur nous, et que c'était la faute à pas de chance. En gros, nous aurions dû nous taire, ne pas tenter de discuter, attendre bien sagement nos plats, et nous satisfaire de la coupe de champagne qu'elle nous proposait pour la fin de repas, Devant l'agressivité et la désinvolture de la serveuse, nous avons indiqué que plutôt que de consommer le menu complet à 30,90 euros que nous avions choisi, nous souhaitions mettre un terme à notre soirée et nous contenter de la formule entrée + plat (donc sans dessert ni fromage) à 24,70 euros. Autant dire que notre soirée était totalement gâchée, et que c'est avec écoeurement que nous avons englouti le plat qui nous avait été servi... Une seule envie : partir. Résultats : nous avons payé l'addition salée et n'avons eu le droit à aucun message de regrets. Bien au contraire : nos remarques n'ont provoqué chez notre interlocutrice que du mépris et de la condescendance. La moindre des choses, si le personnel de l'Auberge du Cheval Blanc avait été professionnel, aurait été de faire profil bas, de reconnaître l'erreur et de nous proposer un geste commercial, comme par exemple nous offrir le fromage et le dessert pour que nous puissions tout de même bénéficier du menu à 30,90 euros que nous avions initialement choisi. Mais la moindre des choses, surtout, aurait été de nous prévenir dès le départ qu'il y aurait du retard dans le service. Dans ma carrière et ma vie personnelle, j'ai eu l'occasion de dîner dans des centaines de restaurants en tous genres, mais mon dîner à l'Auberge du Cheval Blanc restera ma plus mauvaise expérience "gastronomique". Et croyez-moi, l'accueil et le service sont mille fois plus cordiaux et professionnels dans un Relais Routier... Bref, un établissement à fuir comme la peste si jamais l'accueil et le service sont importants pour vous.

    avril 2010 - Appreciation moyenne 2.0